LIVRAISON GRATUITE POUR LES COMMANDES DE PLUS DE $399

PROJET D-AIR SKI : DÉBUT DES ESSAIS SUR L'ALGORITHME D'ACTIVATION ET SUR LE NOUVEAU SAC.

23/01/2013

FIS

La mise au point du D-AIR Ski se poursuit en vue des Jeux Olympiques de Sochi. La collecte des données nécessaires pour définir l’algorithme d’activation, commencée la saison dernière, se poursuit à un rythme soutenu : 160 descentes ont fait jusqu’ici l’objet d’un monitorage, dans différentes conditions et avec différents sportifs, ce qui a permis de construire une banque de données suffisantes pour réaliser une première « version » de l’algorithme d'activation, l'intelligence du système qui devra reconnaître les conditions de chute et activer l'airbag.

Il s’agit d’une étape essentielle du projet, car l'algorithme doit être en mesure de distinguer correctement la différence entre une situation de compétition normale et une chute. L’ingénieur Alessandro Bellati, responsable technique du projet D-air Ski a déclaré : « La définition de la stratégie d’intervention de l’algorithme a été difficile. L’étude des données, fournies par les capteurs de la plateforme d'inertie et par la comparaison avec les images vidéo de la descente en question, a révélé clairement que la frontière entre le déroulement normal d'une course et une chute est souvent assez floue. Seule l’analyse attentive des données recueillies a permis d’établir l’algorithme actuellement intégré au logiciel des plateformes de données des athlètes, avec un capteur en mesure de détecter l’émission éventuelle du signal d'activation. Nous avons adopté, pour cette première étape, un réglage « prudent », qui ne déclenche l’activation que si l'on est raisonnablement sûr que le skieur est réellement tombé.»

Plusieurs séries d’essais sont actuellement en cours pour la partie pneumatique (générateurs de gaz et sacs), qui a subi d’importants changements : le sac a été étendu au thorax et allégé sur le dos, où se trouve déjà la protection dorsale. Il existe en outre de nouveaux procédés pour les générateurs de gaz et le parcours de gonflage. Nous avons aussi réduit le poids total du système. Les essais ergonomiques se concentrent sur celui-ci, avec le concours des skieurs impliqués, qui devront essayer et approuver les différentes évolutions.

Dans la phase actuelle du projet, le support de la FIS et la sensibilité des équipes de skieurs de la Coupe du Monde se sont révélés essentiels : à partir de cette saison les protections dorsales munies de plateforme d’inertie sont autorisées pendant les courses et plus uniquement pendant les essais ; cela permettra d’agrandir sensiblement la base de données permettant d’étalonner l’algorithme. De plus, cela confirme l'extrême attention qu'accordent la FIS et le monde du ski alpin à la sécurité des skieurs et à laquelle Dainese offre sa technologie de protection de pointe.

ATHLETES PARTICIPANT ACTUELLEMENT AU PROJET :

  • F.I.S.I.
  • W. HEEL
  • C. INNERHOFER
  • M. MARSAGLIA
  • P. PANGRAZZI
  • H. PATSHEIDER
  • S. VARETTONI
  • Canada Alpine Ski
  • E.GUAY
  • J. HUDEC
  • J. KUCERA
  • M. OSBORNE PARADIS
  • B. THOMSEN

 

Informativa
Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers, pour améliorer votre expérience d’achat en analysant la navigation de l’utilisateur sur notre site internet. En continuant votre navigation, vous accepterez automatiquement l’utilisation de ces cookies. Pour plus d’informations, nous vous prions de bien vouloir lire notre rubrique Politique sur les Cookies
x